Les chiffres du tabac

Sommaire

Voici les chiffres officiels fournis par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Chiffres du tabac en France : 13 millions de fumeurs quotidiens

Sur l'ensemble de la population, les hommes sont plus nombreux à fumer que les femmes (31 % contre 24 %). Par ailleurs, sur 100 fumeurs on compte 55 hommes et 45 femmes. La France compte près de 16 millions de fumeurs :

  • entre 15 et 85 ans : 1/3 des personnes (32 %) fument, ne serait-ce que de temps en temps (36 % des hommes, 28 % des femmes) ;
  • entre 20 et 25 ans : 1 personne sur 2 fume (49 %) ;
  • entre 18 et 19 ans : presque un jeune sur deux (45 %) ;
  • entre 15 et 17 ans : 1 jeune sur 4 (25 %).

Les fumeurs consomment à 88 % des cigarettes manufacturées, à 24 % du tabac à rouler (dont 2/3 d'hommes et surtout ceux à revenus modestes), à 9 % des chichas (surtout des jeunes de moins de 25 ans), à 7 % des cigarillos, à 6 % des cigares et à 2 % la pipe.

La prévalence du tabagisme connaît un pic de :

  • 46 % chez les femmes de 20 à 25 ans ;
  • 55 % chez les hommes de 26 à 34 ans.

En revanche, le nombre de fumeurs baisse à partir de 30 ans et il diminue fortement au-delà de 50 ans.

À noter : 35 millions de Français âgés de 11 à 75 ans ont fumé au moins une fois dans leur vie (81 % des hommes et 67 % des femmes), l'âge moyen d'expérimentation du tabac étant de 13-14 ans, chez les garçons comme chez les filles. Chez les personnes ayant fumé leur première cigarette avant 14 ans, 75 % devenaient des fumeurs réguliers à 20-25 ans.

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

Évolution du tabagisme

La proportion de fumeurs réguliers a baissé depuis les années 1960, passant de 57 à 32 % avant de repartir à la hausse entre 2005 et 2010. Le nombre de fumeurs a ainsi augmenté chez les hommes ayant entre 26 et 44 ans et chez les femmes ayant entre 26 et 64 ans. Néanmoins, selon les derniers chiffres publiés par Santé publique France dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), entre 2014 et 2019, la prévalence du tabagisme a diminué de 3,9 points, et la prévalence du tabagisme quotidien de 4,5 points.

Cependant, on distingue d'importantes disparités en fonction des classes sociales : la prévalence devient plus importante chez les non-diplômés, les personnes aux revenus les plus bas et les chômeurs. Inversement, la proportion de fumeurs diminue chez les titulaires d'un diplôme supérieur au baccalauréat et chez les personnes gagnant mieux leur vie.

D'après l'Organisation mondiale de la santé :

  • sur 1,1 milliard de fumeurs, 7 millions meurent chaque année à cause de problèmes de santé liés au tabagisme (environ une personne toutes les 6 secondes) dont 900 000 non-fumeurs en raison du tabagisme passif ;
  • le tabac reste la principale cause de décès et d'incapacité.

Le Comité national contre le tabagisme (CNCT) et son partenaire Grand Est Sans Tabac rappellent, dans un communiqué, que le tabac est responsable chaque année de plus de 75 000 décès prématurés en France, constituant ainsi la première cause de mortalité évitable.

En 2016, il s'est vendu plus de 55 000 tonnes de tabac en France, pour une valeur de 14 milliards d'euros. La consommation moyenne de cigarettes par fumeur est de 4,7 par jour (moyenne incluant adolescents et adultes), contre 5,8 en 1975.

Bon à savoir : le Gouvernement a programmé une hausse de la fiscalité du tabac afin de réduire la consommation de tabac en France. Selon la Direction générale des douanes, en janvier 2019, la vente de cigarettes a baissé de 8,50 % sur un an et la vente de tabac à rouler a baissé de 7,43 %. Depuis 2019, des hausses sont régulièrement appliquées. Depuis le 1er mars 2020, certains paquets ont franchi la barre symbolique des 10 € (arrêté du 31 janvier 2020). Suite à la loi n° 2022-1616 du 23 décembre 2022 de financement de la sécurité sociale pour 2023, le prix du tabac est revalorisé à hauteur de l'inflation. Les tarifs ont évolué au 1er mai 2023 (arrêté du 30 mars 2023).

Tabagisme en Europe

En Europe, il existe de grandes disparités quant à la consommation de tabac :

  • les hommes fument plus que les femmes dans 13 pays européens sur 21 ;
  • les plus gros fumeurs sont les Lituaniens (49 %) et les Hongrois (41 %) ;
  • les taux de tabagisme sont beaucoup plus bas en Europe du Nord (la Suède est le pays qui compte le moins de fumeurs avec un taux inférieur à 15 %), au Royaume-Uni et en Irlande qu'en Europe centrale ou en Europe de l'Est (Autriche et en Pologne) ;
  • les plus grandes différences entre le taux d'anciens fumeurs et le taux de fumeurs actuels sont relevées en Suède, en Norvège, en Finlande et au Danemark ;
  • avec plus d'un tiers de fumeurs, la France fait partie des mauvais élèves en Europe, devant l'Allemagne, l'Espagne, la Belgique et les Pays-Bas (un quart de fumeurs), ou encore l'Italie et la Grande-Bretagne (un cinquième).

Chiffres du tabac dans le monde : mortalité et risques

Selon les experts, chaque année dans le monde, 10 % des décès dans le monde sont dus à une maladie liée au tabagisme. Quelques chiffres pour les femmes :

  • 41 % des femmes sous contraceptif oral fument alors que la combinaison pilule-tabac multiplie les risques d'infarctus et augmente considérablement les risques cardio-vasculaires ;
  • 1/3 des femmes enceintes continue de fumer (24 % régulièrement).

Précision :en cas d'arrêt du tabac en cours de grossesse, la reprise de la consommation du tabac tout de suite après l'accouchement était observé dans 30 % des cas et dans 80 % des cas un an plus tard.

Lire l'article

Aussi dans la rubrique :

Tabac et cigarette

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider